Snes Drôme
Accueil du site
Brèves
mouvement inter académique rentrée 2020
mardi 29 octobre
LE SNES 26 À VOTRE DISPOSITION
5 decembre 2019 : GREVE UNITAIRE POUR LES RETRAITES !
mardi 22 octobre
A l’appel de la quasi totalité des organisations syndicales interprofessionnelles, les salariés, retraités et chômeurs sont appelés à faire grève et à manifester contre le projet de retraites par points et pour le maintien d’un sysstème amélioré solidaire et intergénérationnel. (Modalités à venir).
Grève unitaire de la Fonction publique le 9 mai prochain
mardi 30 avril

Manifestation à 14h00 à Guilherand-Granges (Medef).

Voir le tract ci-joint, à diffuser sans modération !

sur le web : Tract du 9 mai
Information de dernière minute
jeudi 31 janvier
La FSU 26 appelle à manifester aux côtés de l’UD CGT et des Gilets Jaunes à Valence, le samedi 2 février à 13H30. Rdv des syndiqués devant le LP Victor Hugo
Sur le Web
FSU
Actualités de la FSU ( site national )
FSU Drôme
Infos de la section départementale FSU-Drôme
SNES académique
Actualités de la section académique du SNES de Grenoble
mercredi 13 novembre 2019
Retraites par points = retraite en moins !
GREVE UNITAIRE MASSIVE LE JEUDI 5 DECEMBRE !

Un appel unitaire à la grève a été lancé pour le 5 décembre contre le projet de retraites à points.

Pourquoi faut-il y participer ?

Parce que les fonctionnaires feront partie des grands perdants de cette réforme : elle prévoit de supprimer le code des pensions qui nous fait bénéficier du calcul de notre pension sur les six derniers mois. Les pertes seront donc considérables.

Parce que les agents contractuels feront aussi partie des perdants : au lieu d’une pension calculée sur les 25 meilleures années, elle le sera sur la totalité de la carrière et en incluant tous les salaires (y compris les plus misérables).

Parce que pour tous les salariés que nous sommes, le projet prévoit une baisse généralisée des pensions en raison des mécanismes choisis :

-  la valeur du point, susceptible de varier dans le temps, n’est pas connue au moment du départ en retraite et donc le montant de la pension ne l’est pas non plus (aujourd’hui, on sait que pour une carrière complète, on touche 75% de notre dernier salaire pour les fonctionnaires ou 75% du salaire moyen calculé sur les 25 meilleures années pour les salariés relevant du régime général).

-  la part des richesses produites réservée aux retraites est fixée à 13,8% alors que le nombre de retraités doit augmenter. Actuellement, on consacre déjà aux retraites plus de 14¨% ; et le Ministre ajoute que le déficit du système sera interdit !

-  le calcul effectué sur toute la carrières (et non pas les meilleures années ou le dernier échelon) intègre les bas salaires des débuts et les périodes de chômage ou de temps partiel imposé. Cela fait donc baisser la moyenne des salaires perçus et donc la retraite.

Tous les syndicats appellent-ils ?

Presque tous sauf la CFDT (et ses syndicats comme le Sgen) qui est favorable au projet de retraites par points mais qui pose des conditions pour l’accepter. L’UNSA vient de rejoindre l’appel unitaire.

Est-ce le bon moment pour faire grève et manifester ?Retour ligne automatique

Oui parce que les conditions de l’unité se réalisent après le 1er succès de la grève à la RATP ; parce que le Gouvernement hésite et sent que son discours sur l’équité du nouveau dispositif ne convainc pas.Retour ligne automatique Le recul gouvernemental sur le temps de travail de nuit set de ce point de vue révélateur de la crainte de nos dirigeants.

Il faut que la peur change de camp ! C’est le moment de pousser tous ensemble ! C’est par le nombre que nous le ferons reculer.On ne peut pas faire grève par procuration !

Articles les plus récents
mardi 29 octobre 2019
Mutation inter académique rentrée 2020
LE SNES 26 À VOTRE DISPOSITION
LE SNES 26 À VOTRE DISPOSITION : des commissaires paritaires académiques et nationaux à votre écoute et garants d’un suivi individuel !
Le SNES-26 organise des réunions d’informations afin de préparer au mieux votre mutation interacadémaique pour la rentrée 2020.
Vous trouverez, dès leurs parutions sur cet article, un lien vers les circulaires rectorales, le serveur Siam pour effectuer votre demande de mutation et les publications spécifiques du SNES pour le mouvement inter.
ROMANS
jeudi (...)

lire la suite de l'article
mardi 22 octobre 2019
par Jean-Louis Mollard
6 NOVEMBRE : ON AGIT POUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL !
RDV 12h 30 devant la DSDEN
’émotion reste vive après le suicide de la directrice d’école à Pantin qui a laissé un témoignage écrit édifiant mettant directement en cause l’Institution.
Au niveau ministériel, un CHSCT extraordinaire se réunira le mercredi 6 novembre 2019.
Afin de dénoncer les conditions de travail des enseignants, des AESH, des CPE, les organisations syndicales de l’éducation de la Drôme, dont le SNES et la FSU 26,vous invitent à l’action :
- RASSEMBLEMENT à 12h30 devant la DSDEN, cité Brunet à (...)

lire la suite de l'article
dimanche 29 septembre 2019
par Jean-Louis Mollard
Stage CA - mardi 5 novembre de 9h à 17h
Les sections départementales SNES-FSU de la Drôme et de l’Ardèche organisent un stage syndical "Représenter et agir au conseil d’administration", le mardi 5 novembre de 9h à 17h.

lire la suite de l'article
samedi 31 août 2019
par Jean-Louis Mollard
CHANGEMENT DE TON OU CHANGEMENT DE POSTURE ?
Changement de ton ne vaut pas changement sur le fond.
Dans les médias,le ministre Blanquer n’a plus que le mot de dialogue à la bouche. Mais cela ne signifie pas que sa politique ait changé fondamentalement.
La loi Blanquer a été adoptée définitivement cet été : les personnels sont désormais sous la menace de « l’exemplarité « , de la formation continue susceptible d’être imposée pendant les vacances.
La réforme du lycée et du Bac s’applique et ce ne sont pas les groupes de suivi créés par (...)

lire la suite de l'article
jeudi 11 juillet 2019
par Jean-Louis Mollard
Bac Blanquer 2019 : mention illégale !
COMMUNIQUÉ DE PRESSE SNES-FSU Drôme
Les sessions du Baccalauréat et du Brevet 2019 qui viennent de s’achever seront marquées durablement.
Après une lutte de plusieurs mois contre des réformes imposées autoritairement par un Ministre désavoué par toutes les instances consultatives de l’Éducation Nationale, les enseignants ont dû utiliser leur droit de grève pendant les surveillances et les examens pour essayer d’ouvrir des négociations nécessaires avec Jean-Michel Blanquer.
Ce dernier n’a (...)

lire la suite de l'article